Livraison gratuit dès 59€
 
Accueil » Médicaments » Douleurs, Fièvre » Fièvre » NUROFENCAPS 400 capsules molles

NUROFENCAPS 400 capsules molles
Photo non contractuelle

Attention, toute commande abusive de médicaments peut être refusée par le pharmacien responsable !

Pour des conseils personnalisés, contacter votre pharmacien au 04 93 69 15 99

NUROFENCAPS 400 capsules molles

 
Marque : RECKITT BENCKISER HEALTH
Référence : Pas de référence pour ce produit
Contenance : 10 capsules molles

NUROFENCAPS 400 mg, capsule molle est indiqué chez l’adulte et l’adolescent de plus de 40 kg (12 ans et plus) dans le traitement symptomatique des douleurs légères à modérées, telles que maux de tête, règles douloureuses, douleurs dentaires, états grippaux et la fièvre.

Adultes et adolescents de plus de 40 kg (12 ans et plus) : 1 capsule (400 mg d’ibuprofène) par prise avec un grand verre d’eau jusqu’à trois fois par jour, si nécessaire. Espacez les doses d’au moins 6 heures entre chaque prise.

Ne pas prendre plus de 3 capsules (équivalent à un total de 1200 mg d’ibuprofène) par 24 heures.

Ne pas donner NUROFENCAPS 400 mg, capsule molle aux adolescents de moins de 40 kg ou aux enfants âgés de moins de 12 ans.

Utilisation par voie orale. Ne pas croquer.

Il est recommandé aux patients présentant un estomac sensible de prendre NUROFENCAPS 400 mg, capsule molle pendant les repas. Si vous le prenez peu de temps après avoir mangé, le début d’action de ce médicament peut être retardé. Dans ce cas, ne pas prendre plus de NUROFENCAPS 400 mg, capsule molle que la dose qui vous a été recommandée dans cette rubrique jusqu’à la fin exacte du temps de renouvellement de la dose.

La substance active est :

Ibuprofène ................................................................................................................................... 400,00 mg

Pour une capsule molle.

Les autres composants sont :

Macrogol 600, hydroxyde de potassium, eau purifiée.

Enveloppe de la capsule : sorbitol liquide partiellement déshydraté (E420), gélatine, rouge ponceau 4 R (E124)

Encre d’impression : dioxyde de titane (E171), propylèneglycol, hypromellose (E464)

Ne prenez jamais NUROFENCAPS 400 mg, capsule molle dans les cas suivants :

· allergie à l’ibuprofène, au rouge ponceau 4R (E124) ou à l’un des autres composants contenus dans NUROFENCAPS 400 mg capsule molle (voir rubrique 6 « Information supplémentaire ») ;

· antécédents d'essoufflements, d'asthme, d'écoulement nasal, de gonflements ou d'urticaire après l'utilisation d'aspirine ou d'autres antidouleurs similaires (AINS) ;

· ulcère ou saignement de l’estomac ou du duodénum (ulcère peptique) évolutif ou ancien (deux ou plusieurs épisodes) ;

· antécédents de saignement ou perforation gastro-intestinale liés à un traitement précédent par AINS ;

· patients souffrant de troubles de l’hématopoïèse.

· troubles de la coagulation ou disposition aux saignements (hémorragie) ;

· insuffisance cardiaque, hépatique ou rénale sévère ;

· durant les trois derniers mois de la grossesse (voir ci-dessous).

· déshydratation sévère (causée par des vomissements, diarrhées ou une consommation insuffisante de liquide) ;

· hémorragie cérébro-vasculaire ou autre hémorragie en évolution ;

· enfant de moins de 40kg ou âgés de moins de 12 ans.

Contactez votre médecin ou pharmacien si vous prenez ou avez pris récemment d'autres médicaments, y compris des médicaments obtenus sans prescription. Notamment, informez-les si vous prenez :

· Les anticoagulants (inhibant la coagulation du sang) (p.ex. l’acide acétylsalicylique, la warfarine, la ticlopidine), des médicaments pour l’hypertension artérielle (inhibiteurs ECA, p.ex. le captopril, les bêta-bloquants, les antagonistes de l’angiotensine II) et même d’autres types de médicaments qui peuvent avoir une incidence ou dont leur action peut être affectée par le traitement par ibuprofène. C’est pourquoi, vous devez toujours demander conseil à votre médecin avant de prendre de l’ibuprofène en association avec d’autres médicaments.

· Ne prenez pas NUROFENCAPS 400 mg, capsule molle si vous prenez de l’acide acétylsalicylique (aspirine) à des doses journalières supérieures à 75 mg.

· Si vous prenez de l’acide acétylsalicylique à faible dose (jusqu’à 75 mg par jour) demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre NUROFENCAPS 400 mg, capsule molle.

Informer votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez ou avez pris récemment d’autres médicaments y compris des médicaments obtenus sans ordonnance. En particulier si vous prenez :

· d’autres AINS (anti-inflammatoire non stéroïdien) pouvant augmenter le risque d’ulcère gastro-intestinal ou de saignement ;

· de la digoxine (pour l’insuffisance cardiaque), car l’effet de la digoxine peut-être accentué ;

· des glucocorticoïdes (médicaments contenant de la cortisone ou des substances apparentés à la cortisone car ces médicaments peuvent augmenter le risque gastro-intestinal ou de saignement ;

· des agents antiplaquettaires, car ils peuvent augmenter le risque d’ulcère gastro-intestinal ou de saignement ;

· des médicaments pour fluidifier le sang (tels que la warfarine, l’acide acétyl salicylique ou la ticlopidine) car l’ibuprofène peut accroître les effets de ces médicaments ;

· de la phénytoïne (pour l’épilepsie), car l’effet de la phénytoïne peut-être accentué ;

· les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (médicaments utilisés contre la dépression nerveuse) car ils peuvent augmenter le risque de saignement ;

· du lithium (médicament pour les maladies maniaco-dépressive et la dépression), car l’effet du lithium peut-être accentué ;

· du probénécide et de la sulfinpyrazone (médicament pour la goutte), car l’excrétion de l’ibuprofène peut être retardée ;

· des médicaments pour l’hypertension artérielle (inhibiteurs ECA, p.ex. le captopril, les bêta-bloquants, les antagonistes de l’angiotensine II) et des diurétiques, car l’ibuprofène peut diminuer les effets de ces médicaments avec un risque accru possible pour les reins ;

· des diurétiques épargneurs de potassium car cela peut entraîner une élévation dans le sang de la concentration en potassium (hyperkaliémie) ;

· du méthotrexate (médicament contre le cancer ou les rhumatismes), car l’effet du méthotrexate peut-être accentué ;

· du tacrolimus et de la ciclosporine (médicaments immunosuppresseurs), car les reins peuvent être endommagés ;

· de la zidovudine (un médicament pour le traitement contre le sida) car avec l'utilisation de NUROFENCAPS 400 mg, capsule molle, il existe un risque accru d'hémarthrose et d'hématomes chez les patients hémophiles atteints du VIH ;

· des sulfamides hypoglycémiants (médicament antidiabétiques), car des interactions sont possibles ;

· des quinolones (antibiotiques), étant donné que leur prise peut accroître les risques de convulsions ;

· de la mifepristone (utiliser pour interrompre une grossesse) car l’effet de la mifepristone peut être réduit.

Demandez toujours l’avis de votre médecin avant de prendre de l’ibuprofène associé à d’autres médicaments.

Interactions avec les aliments et les boissons

Aliments et boissons

Avaler la capsule avec un grand verre d’eau. Il est recommandé pour les patients présentant une sensibilité gastrique, de prendre NUROFENCAPS 400 mg, capsule molle au cours d’un repas. Des effets indésirables tels que ceux affectant le système gastro-intestinal peuvent apparaître lorsque de l’alcool est pris en même temps que NUROFENCAPS 400 mg, capsule molle .

Grossesse

Vous devez avertir votre médecin en cas de grossesse pendant le traitement par NUROFENCAPS 400 mg, capsule molle. Ne prenez pas ce médicament au cours des 3 derniers mois de grossesse. Ce médicament ne doit pas être pris au cours des 6 premiers mois de la grossesse, sauf sur avis médical.

Allaitement

De petites quantités d’ibuprofène et ses métabolites passent dans le lait maternel. Ce médicament peut être utilisé pendant l'allaitement à condition de respecter la dose recommandée pendant la durée la plus courte possible.

Fertilité féminine

NUROFENCAPS 400 mg capsule molle appartient à la classe des médicaments susceptibles d’altérer la fertilité féminine. Toutefois, cet effet est réversible à l’arrêt du traitement. Évitez de prendre ce médicament si vous essayez de tomber enceinte.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Pour un traitement de courte durée et en respectant la posologie recommandée, ce médicament ne présente aucune influence ou peu sur l’aptitude à conduire un véhicule et à utiliser des machines.

Les patients présentant des étourdissements, une somnolence, des vertiges ou des troubles visuels lors de la prise de NUROFENCAPS 400 mg, capsule molle doivent éviter de conduire ou d’utiliser des machines. Ces effets peuvent être accentués lors de la prise d’alcool.

Liste des excipients à effet notoire

Informations importantes concernant certains composants de NUROFENCAPS 400 mg, capsule molle

Ce médicament contient du sorbitol. Si votre médecin vous a informé(e) d’une intolérance à certains sucre, contacter le avant de prendre ce médicament.

Ce médicament contient un agent colorant azoïque, le rouge ponceau 4R (E124) et peut provoquer des réactions allergiques.

Comme tous les médicaments, NUROFENCAPS 400 mg, capsule molle est susceptible d'avoir des effets indésirables, bien que tout le monde n’y soit pas sujet.

La survenue d’effets indésirables peut être minimisée par l’utilisation de la dose minimale pendant la durée de traitement la plus courte nécessaire au soulagement des symptômes. Il se peut que vous présentiez l’un des effets secondaires connus suite à la prise d’AINS (voir ci-dessous). Si tel est le cas, ou si vous avez des inquiétudes relatives à la prise de ce médicament, arrêtez le traitement et parlez-en à votre médecin dès que possible. Les personnes âgées qui prennent ce médicament augmentent leurs risques de développer des problèmes de santé liés aux effets secondaires.

Pour évaluer les effets secondaires, on se base sur les fréquences suivantes :

· Très fréquent : touche plus d’1 utilisateur sur 10

· Fréquent : touche 1 à 10 utilisateurs sur 100

· Peu fréquent : touche 1 à 10 utilisateurs sur 1 000

· Rare : touche 1 à 10 utilisateurs sur 10 000

· Très rare : touche moins d’1 utilisateur sur 10 000

· Non connu : La fréquence est impossible à estimer d’après les données disponibles

ARRETEZ LA PRISE de ce médicament et demandez immédiatement une assistance médicale si vous développez :

· des signes d’hémorragie intestinale tels que : des douleurs abdominales sévères, des selles noires goudronneuses, des vomissements de sang ou de particules sombres ressemblant à du café moulu ;

· des signes de réactions allergiques très rares mais graves telles qu’une aggravation de l’asthme, une respiration sifflante ou un essoufflement inexpliqué, un gonflement du visage, de la langue ou de la gorge, des difficultés à respirer, de la tachycardie ou une chute de la tension artérielle conduisant à un collapsus. De telles réactions peuvent survenir même s’il s’agit de la première fois que vous utilisez ce médicament ;

· des réactions cutanées sévères telles que des éruptions cutanées recouvrant l’ensemble du corps, une desquamation, une vésication ou un décollement de la peau.

En cas d’apparition de l’un des effets secondaires suivants, ou en cas d’aggravation de l’un d’eux ou si vous remarquez des effets non mentionnés ici, veuillez en informer votre médecin.

Fréquent

· Douleurs gastro-intestinales telles que brûlures d’estomac, douleurs abdominales, sensation de nausées et indigestion, vomissements, gaz (flatulence), diarrhées, constipation et légères pertes de sang dans l’estomac et/ou l’intestin qui peuvent causer une anémie dans certains cas exceptionnels.

Peu fréquent

· Ulcères gastriques ou intestinaux, quelquefois accompagnés d’hémorragie ou de perforation, inflammation de la muqueuse buccale avec ulcération (stomatite ulcéreuse), inflammation de l’estomac (gastrite), aggravation de la colite et de la maladie de Crohn.

· Troubles du système nerveux central tels que : céphalées, vertiges, insomnie, agitation, irritabilité ou fatigue.

· Troubles de la vue.

· Réactions allergiques, telles que des éruptions cutanées, démangeaisons et crises d’asthme. Dans de tels cas, vous devez interrompre le traitement par NUROFENCAPS 400 mg, capsule molle et en informer aussitôt votre médecin.

Rare

· Acouphènes (tintement d’oreilles).

· Atteinte rénale (nécrose papillaire) et concentrations en acide urique élevées dans le sang.

Très rare

· Gonflement (œdème), hypertension artérielle et insuffisance cardiaque ont été rapportés en association avec un traitement par AINS.

· Inflammation de l’œsophage ou du pancréas, formation d’un rétrécissement de type membrane dans les petits et gros intestins (sténose intestinale de type diaphragme).

· Apparition d’infections cutanées graves et de complications relatives au tissu mou au cours de la varicelle.

· Quantité d’urine inférieure à la normale et gonflement (en particulier chez les patients présentant une hypertension artérielle ou une fonction rénale réduite) ; gonflement (œdème) et urines troubles (syndrome néphrotique) ; maladie inflammatoire des reins (néphrite interstitielle) qui peut conduire à une insuffisance rénale aiguë. En cas d’apparition d’un des symptômes susmentionnés ou si vous vous sentez déprimé(e) dans l’ensemble, arrêtez le traitement par NUROFENCAPS 400 mg, capsule molle et consultez immédiatement votre médecin étant donné qu’ils peuvent être les premiers signes d’une atteinte ou d’une insuffisance rénale.

· Troubles hématopoïétiques (les premiers signes sont : fièvre, maux de gorge, ulcères buccaux superficiels, symptômes pseudo-grippaux, fatigue intense, saignement du nez et hémorragie cutanée). Dans de tels cas, vous devez interrompre immédiatement ce traitement et consulter un médecin. Abstenez-vous de toute automédication par analgésiques ou antipyrétiques (médicaments destinés à diminuer la fièvre).

· Réactions psychotiques et dépression.

· L’exacerbation d’inflammations liées à une infection (p.ex. fasciite nécrosante) associée à la prise de certains analgésiques (AINS) a été décrite. En cas d’apparition de signes d’une infection ou si celle-ci s’aggrave pendant le traitement par NUROFENCAPS 400 mg, capsule molle, vous devez vous rendre chez le médecin sans attendre. Il faudra rechercher si un traitement anti-infectieux/antibiotique est indiqué dans ce cas.

· Hypertension artérielle, palpitations, insuffisance cardiaque et crise cardiaque.

· Anomalies fonctionnelles hépatiques, atteinte hépatique, en particulier au cours d’un traitement de longue durée, insuffisance hépatique, inflammation aiguë du foie (hépatite).

· Des symptômes de méningite aseptique accompagnés de raideur de la nuque, céphalées, nausées, vomissements, fièvre ou obnubilation ont été observés au cours d’un traitement par ibuprofène. Les patients atteints de maladies auto-immunes (LED, maladie mixte du tissu conjonctif) présentent plus de chances d’être touchés. Si tel est le cas, prévenez immédiatement un médecin.

· Des formes sévères de réactions cutanées telles que des éruptions cutanées avec rougeurs et vésications (p. ex. syndrome de Stevens-Johnson, érythrodermie bulleuse avec épidermolyse/syndrome de Lyell), chute des cheveux (alopécie).

· Réaction allergique sévère généralisée.

· Aggravation d’un asthme et bronchospasme.

NUROFENCAPS 400 mg, capsule molle contient un agent colorant azoïque, le rouge ponceau 4R (E124) et peut provoquer des réactions allergiques.

Les médicaments tels que NUROFENCAPS 400 mg, capsule molle peuvent être associés à un risque accru de crise cardiaque (infarctus du myocarde) ou d'accident vasculaire cérébral.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.ansm.sante.fr. En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER NUROFENCAPS 400 mg, capsule molle ?

La substance active est :

Ibuprofène ................................................................................................................................... 400,00 mg

Pour une capsule molle.

Les autres composants sont :

Macrogol 600, hydroxyde de potassium, eau purifiée.

Enveloppe de la capsule : sorbitol liquide partiellement déshydraté (E420), gélatine, rouge ponceau 4 R (E124)

Encre d’impression : dioxyde de titane (E171), propylèneglycol, hypromellose (E464)

plus
3
€59
Produit disponible tout de suite
Départ en livraison : Demain